Les œuvres de Bruno d'Abrigeon proposent deux espaces de lecture bien distincts.
D'un côté, une voie (voix...) intime, autobiographique.
Elle dialogue avec la mémoire d'un événement, l'accident grave, et toutes ses conséquences...
Ici transfiguré, transgressé, il fait naître toutes sortes de confrontations plastiques.
La dualité des matériaux employés cherche l'harmonie, le calme et révèle poétiquement l'histoire cachée.es 

De l'autre, un jeu avec l'histoire de l'art et l'œuvre.
La référence est ici complice de l'artiste, prétexte à faire, à voir.
L'œuvre revisitée s'offre à nous sous un angle d'attaque qui attise notre réflexion et notre regard.

Installations, objets, tableaux... proposent au spectateur une relation à chaque fois spécifique, il lui faut parfois aussi être acteur :
Regarder sous un vent léger ce qui se dévoile.

Écouter et respirer avec la pierre.
Méditer sur l'instant sacré...

Autant d'espaces mis en scène avec gravité, légèreté, humour.
La poésie qui se dégage de ces subtiles confrontations fait naître le plaisir d'un temps suspendu dont on sort sensiblement enrichi.

Mireille CLuzet

ACTUALITES